Publié le
This is some text inside of a div block.

Démarche RSE : 5 raisons de se lancer

Logo wenabi
Par
Garance
Publié le
7/9/2022
; Mis à jour le
12/11/2022

Une chose est sûre, la responsabilité sociétale est aujourd’hui sur toutes les lèvres. C’est simple, elle est considérée par beaucoup comme un véritable outil de management de la performance des entreprises. Chez wenabi, nous nous sommes d’ailleurs donné comme mission de construire avec vous une démarche RSE impactante, inclusive et concrète. Mais en quoi consiste vraiment une démarche RSE ? Comment la mettre en place dans son entreprise pour en faire un levier de performance ? Et surtout, comment en mesurer les impacts ? On vous décrypte tout dans cet article 👇

Qu’est-ce qu’une démarche RSE ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, revenons sur les fondamentaux de la RSE : sa définition, les piliers et la norme qui en définissent les limites. La Commission Européenne définit la “Responsabilité Sociétale des Entreprises” (RSE) ou "Responsabilité Sociale des Entreprises" comme “l'intégration volontaire des préoccupations sociales et environnementales aux activités commerciales et aux relations d'une entreprise donnée”. (Source)

Dans les faits, cela signifie qu'une organisation qui met en place une démarche RSE s’assure que son modèle est économiquement viable et qu’il n’a pas de répercussions négatives sur la société au sens large (population, environnement, etc.).

Dans RSE, on entend “social” mais ce sont bien au total 3 piliers qui l’encadrent : 

  • le pilier écologique : identifier et réduire sa consommation d’énergie et ses émissions de gaz à effet de serre, préserver les ressources naturelles, limiter sa production de déchets, etc.
  • le pilier social : favoriser la qualité de vie au travail, améliorer l’égalité des chances et la diversité, faire respecter pleinement le droit du travail, etc.
  • le pilier économique : mettre en place une politique d’achats responsables, favoriser la transparence auprès des parties prenantes, etc.

Vous l’aurez compris, une démarche RSE en tant que telle consiste en un plan d’action qui définit les moyens et les outils mis en place par l’organisation relatif aux 3 piliers de la RSE (écologique, social et économique), qui vont ainsi contribuer plus largement aux enjeux de développement durable. 

Et concrètement, qui fixe les règles ? Un standard international datant de 2010, la norme ISO 26000, régit la RSE autour de 7 questions centrales :

  • la gouvernance de l’organisation
  • les droits de l’homme
  • les relations et conditions de travail
  • l’environnement
  • la loyauté des pratiques
  • les questions relatives aux consommateurs
  • les communautés et le développement local.

Ces thématiques à traiter, volontairement très larges pour s’adresser à tous types de sociétés, sont une première piste de travail pour définir les actions concrètes de votre démarche RSE.

Pourquoi mettre en place une démarche RSE ?

Avantage 1 : améliorer les performances économiques en réduisant son impact 

Alors oui, mesurer de manière précise les impacts business de votre démarche RSE semble à première vue un peu compliqué, on vous l’accorde. Néanmoins, il est évident que votre stratégie permettra, sur le long terme, d’améliorer la performance de votre organisation. Les bénéfices immatériels auront également un impact positif non négligeable sur votre image. 

Avantage 2 : favoriser l’engagement des collaborateurs.trices, améliorer le bien-être au travail et attirer les candidat.e.s

Les sociétés et leur implication dans une politique RSE sont aujourd’hui attendues au tournant par leurs collaborateurs.trices. Mettre en place ce type de démarche aura ainsi un impact sur la motivation de vos équipes actuelles, et sera également un facteur d’attractivité pour les candidat.e.s, notamment les plus jeunes. wenabi, avec sa plateforme d’engagement solidaire, permet d’ailleurs de développer l’engagement des collaborateurs.trices en les invitant à réaliser, sur leur temps de travail ou non, des missions de terrain auprès d’associations. Pour en savoir plus sur l’engagement sociétal des entreprises, rendez-vous sur cet article.

Avantage 3 : innover et faire évoluer son business

Les innovations liées à la mise en place d’une stratégie RSE sont nombreuses. Elles peuvent se situer au niveau de vos produits et services, mais aussi du côté immatériel, comme sur le plan social, à savoir dans la manière de gérer l’humain dans votre structure. La responsabilité sociétale est également un axe différenciant par rapport à la concurrence. Elle peut aussi vous aider à conquérir de nouveaux marchés, une aide tout sauf négligeable pour remporter des appels d’offres, par exemple. 

Avantage 4 : améliorer les relations avec les différentes parties prenantes

Que ce soit pour satisfaire les exigences de vos prospects ou de vos clients actuels, ou pour rassurer un futur actionnaire ou investisseur, s’engager dans une démarche RSE prendra très vite tout son sens pour vous et pour l’ensemble de vos parties prenantes ! Un excellent moyen de fidéliser vos clients, vos partenaires, vos fournisseurs, soit l’ensemble des publics qui gravitent autour de votre organisation.

6 étapes pour mettre en place une démarche RSE

Étape 1 : identifier les moyens et les ressources

Votre démarche est-elle encadrée par un responsable RSE ? Si la réponse est négative, nous vous conseillons de commencer par désigner cette personne au sein de votre structure. En tant que référente, elle veillera à la bonne mise en œuvre de la démarche (structuration, motivation des équipes en interne, suivi du projet,…). Vous pouvez choisir de créer un poste dédié à la démarche (généralement dans les plus grosses structures) ou proposer à des volontaires exerçant d’autres métiers, comme les Ressources Humaines, la Communication ou la Finance, de se former à la thématique (dans les PME) pour endosser ce rôle en plus de leurs fonctions. Le but étant que la démarche se structure autour d’une personne ou d’une équipe identifiée dans l’organisation. 

Étape 2 : réaliser un état des lieux 

Avant d’opérer des actions concrètes, veillez à analyser l’existant. Vous pouvez, par exemple, procéder à un mini-diagnostic (exemple d’évaluation de votre maturité RSE sur le site de l’agence Lucie) de votre position actuelle sur chacun des 3 piliers RSE ou encore élaborer une analyse SWOT à l’échelle de votre entreprise pour mettre en évidence les forces et faiblesses de votre société, celles-ci pouvant ensuite être reliées à la RSE. Effectuer un audit interne avec l’ensemble de vos parties prenantes (internes et externes) est également une bonne manière d’entamer votre démarche. Cette étude, réalisée par un consultant externe ou non, permettra de formuler de premières recommandations à suivre. 

Étape 3 : définir le plan d’action et le budget

Cette étape est certainement la plus concrète de toutes. Votre projet est sur le point de se mettre en place. Une priorisation des actions s’impose en fonction des enjeux et des problématiques de votre secteur, de votre territoire et de votre organisation. En effet, vous ne pourrez pas réaliser en même temps l’ensemble des actions qui auront émergé à l’étape 2. Cartographier les enjeux en fonction des 3 piliers ou réaliser une matrice de matérialité permettra d’identifier les sujets économiques, écologiques et sociaux qui ont le plus de chance d’impacter les résultats de votre entreprise ou la perception de vos parties prenantes. 

Exemple de matrice de matérialité chez Edenred

Un budget peut être alloué à la démarche, que ce soit pour recruter un nouveau profil en interne, faire appel à des experts externes pour encadrer le projet ou mettre en place des outils, comme une plateforme d’engagement solidaire avec wenabi. Mais les économies possibles ensuite à moyen terme (diminution d’énergie et de ressources) et à long terme (diminution des risques et des crises) ne sont pas négligeables. 

Étape 4 : former et engager les équipes 

Pour qu’une démarche RSE soit véritablement efficace, il est essentiel qu’elle soit portée en interne par l’ensemble des collaborateurs.trices, mais aussi en interne et en externe par toutes les parties prenantes. Vous pouvez ainsi former vos équipes à la RSE afin que chacun.e ait les connaissances de base nécessaires pour s’impliquer dans la démarche. Ces journées de formation permettront également de revenir sur les fondements du projet, la vision de la démarche RSE et les enjeux pour l’entreprise. 

Étape 5 : communiquer sur les actions

La communication de votre stratégie se fait à plusieurs niveaux et dans un ordre bien précis. En interne d’abord, afin d’embarquer vos équipes dans le projet et de s’assurer qu’elles mettent en place les actions listées, au niveau de l’infrastructure (finies les poubelles individuelles, le tri des déchets est généralisé dans les bureaux) et/ou de leur métier (diminuer l’impact digital du site Internet de l’organisation pour les équipes techniques). Cette diffusion doit être simple (dans la forme et dans le fond) et facile d’accès pour que chaque employé.e puisse se l’approprier. Valorisez ensuite en externe les actions de votre entreprise dans le but de soigner votre image ou d’influencer la décision de futurs recrutements, par exemple. 

N’hésitez pas à communiquer régulièrement sur votre démarche RSE, en plus du traditionnel rapport annuel généralement partagé par les entreprises. Vous pouvez en parler en vidéo sur vos réseaux sociaux, ou par écrit dans votre newsletter, sur votre site ou votre blog. Attention néanmoins au greenwashing, ne communiquez que les actions qui ont concrètement été réalisées.

Étape 6 : mesurer les résultats

Cette conduite étant pensée dans une dynamique d’amélioration continue, de transparence et d’évaluation, il est essentiel de mesurer les impacts et d’ajuster au besoin certaines actions. C’est pourquoi, il est également essentiel d’associer des objectifs attendus et des indicateurs à côté de chaque action. Il est, par exemple, possible de mesurer : l’impact carbone de l’entreprise, le taux d’absentéisme, la différence de salaires entre les femmes et les hommes, les heures de formation,... autant d’indicateurs qui rendront compte de l’efficacité de vos actions. 

L’évaluation peut aussi se faire au niveau de la démarche RSE des parties prenantes, afin de les former, les sensibiliser et les questionner sur leurs actions. Une façon d’échanger des bonnes pratiques et d’aller ensemble vers un objectif commun.

Notez également qu’en France, les entreprises de plus de 500 salariés et de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires sont tenues de publier annuellement un rapport extra-financier ou DPEF (Déclaration de Performance Extra-Financière). Ce document vise à lister la totalité des actions mises en place autour des questions sociales, environnementales, sociétales et de gouvernance.

Réussir sa démarche RSE

Si vous avez prévu de suivre les étapes proposées ci-dessous pour lancer votre démarche, nul doute qu’elle sera une véritable réussite. Mais si vous cherchez une simple check-list pour vérifier que vous êtes sur la bonne voie, la voici :

  • Entourez-vous d’ambassadeurs.rices en interne, venant de différentes équipe, pour porter le projet ensemble et ne pas être seul.e ;
  • Diffusez la culture RSE dès l’onboarding de nouveaux collaborateurs.trices ;
  • Communiquez la démarche sur la durée grâce à des rendez-vous réguliers et un partage des actualités dans les événements traditionnels : réunions, vœux annuels, anniversaires, communication aux managers, team-building, etc. Petite astuce : utilisez le calendrier des rendez-vous RSE de wenabi pour ne louper aucune prise de parole.
  • Privilégiez toujours la qualité des actions à la quantité.

Le pilier social de la RSE : exemples de démarches d’entreprises

Le pilier social chez EDF

En guise d’exemple, revenons sur la démarche RSE de la Fondation Groupe EDF, avec laquelle wenabi a organisé en 2021 le Prix des e.n.g.a.g.é.e.s. Globalement, la démarche s’inscrit dans 3 domaines d’intervention en France et à l’international : Environnement - Éducation - Inclusion. En 2021, 269 projets ont été menés sur ces 3 thématiques avec un budget total de 10 millions d’euros. L’engagement des salarié.e.s est l’une des manifestations portées par le groupe : 1500 collaborateurs.trices ont pris part à des actions solidaires l’année dernière, notamment grâce au Prix des e.n.g.a.g.é.e.s. Cet appel à projets interne, réalisé avec wenabi sur la plateforme d’engagement de la Fondation Groupe EDF, récompense l’engagement bénévole de 200 collaborateurs.trices du Groupe en attribuant un don de 2 000 € à leur association. Ce programme a permis de valoriser l’engagement bénévole des équipes ainsi que les associations qu’elles soutiennent. Les 3 associations ayant d’ailleurs reçu le plus de votes sont : L’association Adrien, Andi’chiens et le Jardin botanique de Marnay sur Seine.

Téléchargez l’étude de cas complète de la mise en place du programme EDF👇

Les bonnes pratiques en PME

Vous cherchez quelques bonnes pratiques simples à mettre en place pour lancer le pilier social de votre stratégie RSE ? Vous pouvez, par exemple, héberger une association caritative dans vos bureaux si l’espace vous le permet, ou encore contacter votre commune pour développer un partenariat autour de l’emploi de publics prioritaires. Le volet social est également inhérent à votre politique de ressources humaines. Veillez à varier les profils qui rejoignent vos équipes. Faites confiance aux jeunes, aux seniors ou encore aux personnes en situation de handicap. Et pourquoi pas lancer une plateforme d’engagement en interne pour permettre à chaque collaborateur.trice de s’engager sur son temps de travail ou en dehors ? wenabi est là pour vous accompagner dans cette démarche !

Vous ressortez de cette lecture avec une foule d’idées pour lancer ou continuer votre démarche RSE ? Vous n’avez qu’une hâte, vous mettre au travail ? Alors nous avons réussi notre pari ! Si mettre en place une plateforme d’engagement solidaire à l’attention de vos collaborateurs.trices fait partie de vos enjeux, n’hésitez pas à prendre contact avec nous. N’oubliez pas que chaque geste compte et que vous avez maintenant toutes les clés pour faire de la responsabilité sociétale des entreprises votre nouveau crédo. 

Logo wenabi