Penser la RSE de manière handiresponsable et impliquer ses collaborateurs pour plus d'inclusion

Publié le
18/2/2021
Par
Kiminta

En France, le taux de chômage des personnes en situation de handicap est aujourd’hui deux fois supérieur à celui du reste de la population. Face à ce constat, il est évident que les obstacles à surmonter restent encore nombreux.

La présence de personnes en situation de handicap au sein des entreprises est une vraie force. Pour attirer de nouveaux talents, encourager l'innovation, briser les préjugés, resserrer les liens de ses équipes... L'inclusion et la diversité sont de réels atouts. Alors, comment faire bouger les lignes au sein de son entreprise ? Comment passer concrètement à l’action ? On vous donne des pistes.


Faire évoluer ses pratiques en interne :  3 conseils des fondatrices de l’HASC.


Julie Cherrier, Anne-Laure Baudrillart et Evelyne Moreau-Cormier ont cofondé l'entreprise HASC en 2017. Cette agence de conseil labélisée ESUS est destinée à l’accompagnement des entreprises vers une RSE handiresponsable. Avec leur équipe, elles forment des centaines de managers, responsables RH et collaborateurs à la question du handicap en entreprise. 

Toutes les trois porteuses d’un handicap, elles ont su en faire une force pour proposer des formats ludiques et drôles permettant à tous et toutes une prise de recul et une véritable appropriation du sujet. Leur dernière création, Le Mapping des Peurs, permet par exemple aux collaborateurs d’entreprises de questionner leurs peurs vis à vis du handicap psychique et de lever les freins à la collaboration à travers un parcours dans l’univers d’Alice aux Pays des Merveilles de Lewis Carroll✨. 


L’équipe wenabi a eu la chance de rencontrer Julie et Anne-Laure qui nous ont  livré 3 de leurs conseils pour toute entreprise souhaitant mieux faire en terme de recrutement et d'intégration de collaborateurs en situation de handicap.


1. Faire du handicap un critère dans ses choix de partenaires et de prestataires. 🤝🏼

“ Il y a plus de 70 000 chefs d’entreprises en situation de handicap en France. On ne pense pas forcément à nous et pourtant on est là.” - Julie Cherrier 

Associations, prestataires extérieurs, entrepreneurs en situation de handicap... Il existe un panel de services dont les entreprises doivent se saisir pour aller plus loin, sortir de ce qu’elles ont déjà mis en place. Pour Julie Cherrier, c’est indispensable : « lorsque l’on travaille avec tous ces acteurs en externe ça se voit, ça se ressent en interne, ça a de l’impact. Les entreprises engagées arrivent davantage à attirer et recruter des personnes en situation de handicap ».

2. Communication : faire évoluer sa manière de présenter le sujet. 📣

Innover dans sa manière de parler du handicap en entreprise est un enjeu majeur pour faire évoluer la situation. Selon Julie Cherrier : « Il faut sortir des sentiers battus en termes de communication, toutes les images poussiéreuses sur le handicap ça ne fonctionne plus. Parfois cela fait peur aux entreprises de sauter le pas, de quitter le discours classique mais c’est indispensable ».

3. Recrutement : penser aux compétences avant de penser aux handicaps. 💡

“ Recruter une personne handicapée simplement pour respecter son taux d’emploi ça ne marche pas. Il faut prendre une personne compétente qui veut travailler. Si il se trouve qu’elle a un handicap, on aménagera son poste.” - Anne-Laure Baudrillart 

883 jours. C’est le temps qu’une personne en situation de handicap met en moyenne pour trouver un emploi. Pour Anne-Laure et Julie, il est impératif que les recruteurs se focalisent sur les compétences des candidats et la cohérence de leur profil avec la fiche de poste “la question du handicap n’arrive qu’après car c’est de l’ordre de l’adaptation technique.” (Julie Cherrier).


Engagement des collaborateurs : les associations ont besoin de vous.

Permettre à vos équipes d’effectuer des missions d’intérêt général sur ce thème est une bonne manière de sortir des sentiers battus. Cela vous permet à la fois de sensibiliser vos collaborateurs et de répondre aux besoins des nombreuses associations mobilisées sur la question.

Quelques exemples de missions à proposer à vos équipes :  

  • Devenir mentor.e et accélérer la réussite d’un entrepreneur en situation de handicap en l'accompagnant dans son projet avec l’association H’Up.
  • Apporter ses conseils en rédaction de CV à des personnes en situation de handicap en recherche d’emploi avec l’association APF France Handicap
  • Aider une personne handicapée à se déplacer lors de trajets à pied, en transports ou en voiture avec l’association Mon Copilote.
  • Organiser une collecte de bouchons plastiques destiné à financer du matériel pour les personnes en situation de handicap avec l’association Les Bouchons d’Amour.
  • Participer à un team-building solidaire avec l'agence HASC pour sensibiliser de manière ludique vos collaborateurs.

Apprenez en davantage sur la mise en place de ces démarches de RSE participative innovantes par ici !





Dossier

No items found.
Dossier

No items found.

Penser la RSE de manière handiresponsable et impliquer ses collaborateurs pour plus d'inclusion

Publié le
18/2/2021
Par
Kiminta

En France, le taux de chômage des personnes en situation de handicap est aujourd’hui deux fois supérieur à celui du reste de la population. Face à ce constat, il est évident que les obstacles à surmonter restent encore nombreux.

La présence de personnes en situation de handicap au sein des entreprises est une vraie force. Pour attirer de nouveaux talents, encourager l'innovation, briser les préjugés, resserrer les liens de ses équipes... L'inclusion et la diversité sont de réels atouts. Alors, comment faire bouger les lignes au sein de son entreprise ? Comment passer concrètement à l’action ? On vous donne des pistes.


Faire évoluer ses pratiques en interne :  3 conseils des fondatrices de l’HASC.


Julie Cherrier, Anne-Laure Baudrillart et Evelyne Moreau-Cormier ont cofondé l'entreprise HASC en 2017. Cette agence de conseil labélisée ESUS est destinée à l’accompagnement des entreprises vers une RSE handiresponsable. Avec leur équipe, elles forment des centaines de managers, responsables RH et collaborateurs à la question du handicap en entreprise. 

Toutes les trois porteuses d’un handicap, elles ont su en faire une force pour proposer des formats ludiques et drôles permettant à tous et toutes une prise de recul et une véritable appropriation du sujet. Leur dernière création, Le Mapping des Peurs, permet par exemple aux collaborateurs d’entreprises de questionner leurs peurs vis à vis du handicap psychique et de lever les freins à la collaboration à travers un parcours dans l’univers d’Alice aux Pays des Merveilles de Lewis Carroll✨. 


L’équipe wenabi a eu la chance de rencontrer Julie et Anne-Laure qui nous ont  livré 3 de leurs conseils pour toute entreprise souhaitant mieux faire en terme de recrutement et d'intégration de collaborateurs en situation de handicap.


1. Faire du handicap un critère dans ses choix de partenaires et de prestataires. 🤝🏼

“ Il y a plus de 70 000 chefs d’entreprises en situation de handicap en France. On ne pense pas forcément à nous et pourtant on est là.” - Julie Cherrier 

Associations, prestataires extérieurs, entrepreneurs en situation de handicap... Il existe un panel de services dont les entreprises doivent se saisir pour aller plus loin, sortir de ce qu’elles ont déjà mis en place. Pour Julie Cherrier, c’est indispensable : « lorsque l’on travaille avec tous ces acteurs en externe ça se voit, ça se ressent en interne, ça a de l’impact. Les entreprises engagées arrivent davantage à attirer et recruter des personnes en situation de handicap ».

2. Communication : faire évoluer sa manière de présenter le sujet. 📣

Innover dans sa manière de parler du handicap en entreprise est un enjeu majeur pour faire évoluer la situation. Selon Julie Cherrier : « Il faut sortir des sentiers battus en termes de communication, toutes les images poussiéreuses sur le handicap ça ne fonctionne plus. Parfois cela fait peur aux entreprises de sauter le pas, de quitter le discours classique mais c’est indispensable ».

3. Recrutement : penser aux compétences avant de penser aux handicaps. 💡

“ Recruter une personne handicapée simplement pour respecter son taux d’emploi ça ne marche pas. Il faut prendre une personne compétente qui veut travailler. Si il se trouve qu’elle a un handicap, on aménagera son poste.” - Anne-Laure Baudrillart 

883 jours. C’est le temps qu’une personne en situation de handicap met en moyenne pour trouver un emploi. Pour Anne-Laure et Julie, il est impératif que les recruteurs se focalisent sur les compétences des candidats et la cohérence de leur profil avec la fiche de poste “la question du handicap n’arrive qu’après car c’est de l’ordre de l’adaptation technique.” (Julie Cherrier).


Engagement des collaborateurs : les associations ont besoin de vous.

Permettre à vos équipes d’effectuer des missions d’intérêt général sur ce thème est une bonne manière de sortir des sentiers battus. Cela vous permet à la fois de sensibiliser vos collaborateurs et de répondre aux besoins des nombreuses associations mobilisées sur la question.

Quelques exemples de missions à proposer à vos équipes :  

  • Devenir mentor.e et accélérer la réussite d’un entrepreneur en situation de handicap en l'accompagnant dans son projet avec l’association H’Up.
  • Apporter ses conseils en rédaction de CV à des personnes en situation de handicap en recherche d’emploi avec l’association APF France Handicap
  • Aider une personne handicapée à se déplacer lors de trajets à pied, en transports ou en voiture avec l’association Mon Copilote.
  • Organiser une collecte de bouchons plastiques destiné à financer du matériel pour les personnes en situation de handicap avec l’association Les Bouchons d’Amour.
  • Participer à un team-building solidaire avec l'agence HASC pour sensibiliser de manière ludique vos collaborateurs.

Apprenez en davantage sur la mise en place de ces démarches de RSE participative innovantes par ici !





Dossier

No items found.

Penser la RSE de manière handiresponsable et impliquer ses collaborateurs pour plus d'inclusion

Publié le
18/2/2021
Par
Kiminta

En France, le taux de chômage des personnes en situation de handicap est aujourd’hui deux fois supérieur à celui du reste de la population. Face à ce constat, il est évident que les obstacles à surmonter restent encore nombreux.

La présence de personnes en situation de handicap au sein des entreprises est une vraie force. Pour attirer de nouveaux talents, encourager l'innovation, briser les préjugés, resserrer les liens de ses équipes... L'inclusion et la diversité sont de réels atouts. Alors, comment faire bouger les lignes au sein de son entreprise ? Comment passer concrètement à l’action ? On vous donne des pistes.


Faire évoluer ses pratiques en interne :  3 conseils des fondatrices de l’HASC.


Julie Cherrier, Anne-Laure Baudrillart et Evelyne Moreau-Cormier ont cofondé l'entreprise HASC en 2017. Cette agence de conseil labélisée ESUS est destinée à l’accompagnement des entreprises vers une RSE handiresponsable. Avec leur équipe, elles forment des centaines de managers, responsables RH et collaborateurs à la question du handicap en entreprise. 

Toutes les trois porteuses d’un handicap, elles ont su en faire une force pour proposer des formats ludiques et drôles permettant à tous et toutes une prise de recul et une véritable appropriation du sujet. Leur dernière création, Le Mapping des Peurs, permet par exemple aux collaborateurs d’entreprises de questionner leurs peurs vis à vis du handicap psychique et de lever les freins à la collaboration à travers un parcours dans l’univers d’Alice aux Pays des Merveilles de Lewis Carroll✨. 


L’équipe wenabi a eu la chance de rencontrer Julie et Anne-Laure qui nous ont  livré 3 de leurs conseils pour toute entreprise souhaitant mieux faire en terme de recrutement et d'intégration de collaborateurs en situation de handicap.


1. Faire du handicap un critère dans ses choix de partenaires et de prestataires. 🤝🏼

“ Il y a plus de 70 000 chefs d’entreprises en situation de handicap en France. On ne pense pas forcément à nous et pourtant on est là.” - Julie Cherrier 

Associations, prestataires extérieurs, entrepreneurs en situation de handicap... Il existe un panel de services dont les entreprises doivent se saisir pour aller plus loin, sortir de ce qu’elles ont déjà mis en place. Pour Julie Cherrier, c’est indispensable : « lorsque l’on travaille avec tous ces acteurs en externe ça se voit, ça se ressent en interne, ça a de l’impact. Les entreprises engagées arrivent davantage à attirer et recruter des personnes en situation de handicap ».

2. Communication : faire évoluer sa manière de présenter le sujet. 📣

Innover dans sa manière de parler du handicap en entreprise est un enjeu majeur pour faire évoluer la situation. Selon Julie Cherrier : « Il faut sortir des sentiers battus en termes de communication, toutes les images poussiéreuses sur le handicap ça ne fonctionne plus. Parfois cela fait peur aux entreprises de sauter le pas, de quitter le discours classique mais c’est indispensable ».

3. Recrutement : penser aux compétences avant de penser aux handicaps. 💡

“ Recruter une personne handicapée simplement pour respecter son taux d’emploi ça ne marche pas. Il faut prendre une personne compétente qui veut travailler. Si il se trouve qu’elle a un handicap, on aménagera son poste.” - Anne-Laure Baudrillart 

883 jours. C’est le temps qu’une personne en situation de handicap met en moyenne pour trouver un emploi. Pour Anne-Laure et Julie, il est impératif que les recruteurs se focalisent sur les compétences des candidats et la cohérence de leur profil avec la fiche de poste “la question du handicap n’arrive qu’après car c’est de l’ordre de l’adaptation technique.” (Julie Cherrier).


Engagement des collaborateurs : les associations ont besoin de vous.

Permettre à vos équipes d’effectuer des missions d’intérêt général sur ce thème est une bonne manière de sortir des sentiers battus. Cela vous permet à la fois de sensibiliser vos collaborateurs et de répondre aux besoins des nombreuses associations mobilisées sur la question.

Quelques exemples de missions à proposer à vos équipes :  

  • Devenir mentor.e et accélérer la réussite d’un entrepreneur en situation de handicap en l'accompagnant dans son projet avec l’association H’Up.
  • Apporter ses conseils en rédaction de CV à des personnes en situation de handicap en recherche d’emploi avec l’association APF France Handicap
  • Aider une personne handicapée à se déplacer lors de trajets à pied, en transports ou en voiture avec l’association Mon Copilote.
  • Organiser une collecte de bouchons plastiques destiné à financer du matériel pour les personnes en situation de handicap avec l’association Les Bouchons d’Amour.
  • Participer à un team-building solidaire avec l'agence HASC pour sensibiliser de manière ludique vos collaborateurs.

Apprenez en davantage sur la mise en place de ces démarches de RSE participative innovantes par ici !





Dossier

No items found.
Etude

Penser la RSE de manière handiresponsable et impliquer ses collaborateurs pour plus d'inclusion

Pour attirer de nouveaux talents, encourager l'innovation, briser les préjugés, resserrer les liens de ses équipes... L'inclusion et la diversité sont de réels atouts. Alors, comment faire bouger les lignes au sein de son entreprise ? Comment passer concrètement à l’action ? On vous donne des pistes.

En France, le taux de chômage des personnes en situation de handicap est aujourd’hui deux fois supérieur à celui du reste de la population. Face à ce constat, il est évident que les obstacles à surmonter restent encore nombreux.

La présence de personnes en situation de handicap au sein des entreprises est une vraie force. Pour attirer de nouveaux talents, encourager l'innovation, briser les préjugés, resserrer les liens de ses équipes... L'inclusion et la diversité sont de réels atouts. Alors, comment faire bouger les lignes au sein de son entreprise ? Comment passer concrètement à l’action ? On vous donne des pistes.


Faire évoluer ses pratiques en interne :  3 conseils des fondatrices de l’HASC.


Julie Cherrier, Anne-Laure Baudrillart et Evelyne Moreau-Cormier ont cofondé l'entreprise HASC en 2017. Cette agence de conseil labélisée ESUS est destinée à l’accompagnement des entreprises vers une RSE handiresponsable. Avec leur équipe, elles forment des centaines de managers, responsables RH et collaborateurs à la question du handicap en entreprise. 

Toutes les trois porteuses d’un handicap, elles ont su en faire une force pour proposer des formats ludiques et drôles permettant à tous et toutes une prise de recul et une véritable appropriation du sujet. Leur dernière création, Le Mapping des Peurs, permet par exemple aux collaborateurs d’entreprises de questionner leurs peurs vis à vis du handicap psychique et de lever les freins à la collaboration à travers un parcours dans l’univers d’Alice aux Pays des Merveilles de Lewis Carroll✨. 


L’équipe wenabi a eu la chance de rencontrer Julie et Anne-Laure qui nous ont  livré 3 de leurs conseils pour toute entreprise souhaitant mieux faire en terme de recrutement et d'intégration de collaborateurs en situation de handicap.


1. Faire du handicap un critère dans ses choix de partenaires et de prestataires. 🤝🏼

“ Il y a plus de 70 000 chefs d’entreprises en situation de handicap en France. On ne pense pas forcément à nous et pourtant on est là.” - Julie Cherrier 

Associations, prestataires extérieurs, entrepreneurs en situation de handicap... Il existe un panel de services dont les entreprises doivent se saisir pour aller plus loin, sortir de ce qu’elles ont déjà mis en place. Pour Julie Cherrier, c’est indispensable : « lorsque l’on travaille avec tous ces acteurs en externe ça se voit, ça se ressent en interne, ça a de l’impact. Les entreprises engagées arrivent davantage à attirer et recruter des personnes en situation de handicap ».

2. Communication : faire évoluer sa manière de présenter le sujet. 📣

Innover dans sa manière de parler du handicap en entreprise est un enjeu majeur pour faire évoluer la situation. Selon Julie Cherrier : « Il faut sortir des sentiers battus en termes de communication, toutes les images poussiéreuses sur le handicap ça ne fonctionne plus. Parfois cela fait peur aux entreprises de sauter le pas, de quitter le discours classique mais c’est indispensable ».

3. Recrutement : penser aux compétences avant de penser aux handicaps. 💡

“ Recruter une personne handicapée simplement pour respecter son taux d’emploi ça ne marche pas. Il faut prendre une personne compétente qui veut travailler. Si il se trouve qu’elle a un handicap, on aménagera son poste.” - Anne-Laure Baudrillart 

883 jours. C’est le temps qu’une personne en situation de handicap met en moyenne pour trouver un emploi. Pour Anne-Laure et Julie, il est impératif que les recruteurs se focalisent sur les compétences des candidats et la cohérence de leur profil avec la fiche de poste “la question du handicap n’arrive qu’après car c’est de l’ordre de l’adaptation technique.” (Julie Cherrier).


Engagement des collaborateurs : les associations ont besoin de vous.

Permettre à vos équipes d’effectuer des missions d’intérêt général sur ce thème est une bonne manière de sortir des sentiers battus. Cela vous permet à la fois de sensibiliser vos collaborateurs et de répondre aux besoins des nombreuses associations mobilisées sur la question.

Quelques exemples de missions à proposer à vos équipes :  

  • Devenir mentor.e et accélérer la réussite d’un entrepreneur en situation de handicap en l'accompagnant dans son projet avec l’association H’Up.
  • Apporter ses conseils en rédaction de CV à des personnes en situation de handicap en recherche d’emploi avec l’association APF France Handicap
  • Aider une personne handicapée à se déplacer lors de trajets à pied, en transports ou en voiture avec l’association Mon Copilote.
  • Organiser une collecte de bouchons plastiques destiné à financer du matériel pour les personnes en situation de handicap avec l’association Les Bouchons d’Amour.
  • Participer à un team-building solidaire avec l'agence HASC pour sensibiliser de manière ludique vos collaborateurs.

Apprenez en davantage sur la mise en place de ces démarches de RSE participative innovantes par ici !





Dossier

Penser la RSE de manière handiresponsable et impliquer ses collaborateurs pour plus d'inclusion

Pour attirer de nouveaux talents, encourager l'innovation, briser les préjugés, resserrer les liens de ses équipes... L'inclusion et la diversité sont de réels atouts. Alors, comment faire bouger les lignes au sein de son entreprise ? Comment passer concrètement à l’action ? On vous donne des pistes.

Recevez notre newsletter !

Un rendez-vous mensuel plein de bonnes énergies ça vous tente ?

Recevez nos nouveautés, bons plans, articles et événements à ne pas manquer autour de l'engagement solidaire !

Merci, vous êtes inscrit ! Rendez-vous lundi prochain dans votre boîte mail !
Oups, quelque chose s'est mal passé... pouvez-vous s'il vous plait essayer de vous inscrire à nouveau ?
Merci, vous êtes inscrit ! Rendez-vous lundi prochain dans votre boîte mail !
Oups, quelque chose s'est mal passé... pouvez-vous s'il vous plait essayer de vous inscrire à nouveau ?