Les conditions de réussite pour mettre en place le mécénat de compétences dans son entreprise

Publié le
18/2/2021
Par
Kiminta

1. Définir sa stratégie RH : quels salariés peuvent s'engager, combien de temps, dans quelles conditions ? 

-> Allouer un nombre de jours par an à l’ensemble des collaborateurs, afin qu’ils puissent s’engager sur leur temps de travail

Selon les résultats du baromètre de l’Alliance, 99% des salariés impliqués dans une mission de mécénat de compétences pensent que le dispositif doit être proposé à tous les collaborateurs, quel que soit le statut. 

Afin de permettre à l’ensemble des salariés de prendre part au mécénat de compétences, il est important d’encadrer le dispositif en déterminant une durée pendant laquelle les collaborateurs peuvent se mobiliser auprès d’associations, sur leur temps de travail. 

Généralement, il s’agit d’un nombre de jours par an alloué à chaque salarié, qu’ils peuvent décider de prendre de façon volontaire. Ces jours peuvent être scindés en plusieurs heures / demi-journées, en fonction de la durée des missions choisies par le collaborateur. 

En fonction des entreprises, le nombre de jours alloués évolue entre 1 jour et 10 par an (en moyenne). Chaque inscription sur le temps de travail peut être soumis à la validation d’un manager ou d’une personne tierce au sein de l’entreprise (RH par exemple) 

Chez wenabi, chaque collaborateur dispose d’un jour par mois pour réaliser une mission solidaire sur son temps de travail. 

-> Mobiliser les consultants en périodes d’intercontrat sur des missions qui ont du sens. 

Au sein des entreprises de conseil, il arrive régulièrement que des consultants soient dans l'attente d'une nouvelle mission fournie par leur employeur, en fonction de la demande de la clientèle de l'entreprise. 

Le mécénat de compétences est un bon moyen pour les entreprises de conseil de maintenir la motivation des salariés en intercontrat, et d’apporter du sens à ces périodes, en partageant de leur temps ou compétences auprès d’associations. 

L’entreprise peut donc alors proposer à ses consultants de s’engager, dans la limite de leur période d’intercontrat. 

Cela permet au collaborateur de se sentir utile, d’apporter ses compétences pour une cause qui lui tient à cœur. 

Cela permet pour l’entreprise de fédérer ses salariés, de les impliquer dans les actions RSE, et de bénéficier de la réduction d’impôts liée aux mécénat de compétences. 

Cela permet aux associations de recevoir des salariés qualifiés, avec des compétences parfois difficiles d’accès. 

Cela est donc gagnant pour tout le monde. 

-> Le mécénat de compétences “long terme”, généralement proposé aux salariés en transition vers la retraite

Certaines entreprises proposent à leurs collaborateurs des missions de mécénat de compétences long terme. 

Le collaborateur est alors détaché, pour une durée de quelques mois voire plusieurs années, au sein d’une association de son choix. 

En général, ce type de dispositif est réservé aux collaborateurs en fin de carrière. C’est à l’entreprise de définir les critères d’éligibilité, tels que le nombre d’années d’ancienneté dans l’entreprise, la période d’éligibilité en fonction de la date d’accès du départ à la retraite… 


Ce qu’il faut retenir : c’est l’entreprise qui détermine les formats de mécénat de compétences qu’elle souhaite mettre en place. Ces 3 formats d’engagement étant complémentaires, une entreprise peut à la fois accorder quelques jours à chaque salarié pour se mobiliser, proposer le dispositif à ses consultants dans leur période d'intercontrat, et des missions long terme pour des salariés en fin de carrière. 

2. Quelles causes puis-je soutenir ? 

En 2015, 193 dirigeants d’Etat se sont engagés au sein d’un programme de développement durable ayant pour but de transformer notre monde à l’horizon 2030. Ce programme fixe 17 objectifs de développement durable (ODD) à atteindre en l’espace de 15 ans. 

Pourquoi Focus 2030 se mobilise sur les Objectifs de développement durable ?

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, de nombreuses entreprises se sont jointes à l’effort collectif en intégrant dans leur politique RSE, à minima, l’un de ces 17 objectifs. Dans un programme de mécénat de compétences, il est alors intéressant de se référer à ces objectifs pour choisir les causes que son organisation va soutenir. Égalité des chances, développement durable, insertion, éducation...ces ODD représentent de très bons référentiels.  

  • Quelques exemples de thématiques & asso par thème.

 La plupart des associations proposent des actions en lien direct avec ces 17 défis mondiaux. En voici quelques exemples : 

  • Lutte contre la faim (ODD 2) : l’association Le Chaînon Manquant lutte contre le gaspillage alimentaire et la précarité en récupérant des denrées pour les distribuer aux plus démunis. Dans des démarches similaires, on retrouve également les associations L’Un est l’Autre ou encore l’Armée du Salut
  • Accès à la santé (ODD 3) : l’association ADSF-Agir pour la Santé des Femmes travaille auprès des femmes en situation de grande exclusion pour leur assurer un accès aux soins.
  • Accès à une éducation de qualité (ODD 4) : des associations comme Viens voir Mon Taf, C’Possible ou encore Energie Jeunes œuvrent quotidiennement pour un accès égalitaire à l’éducation.
  • Accès à des emplois décents (ODD 8) : que ce soit l’association Kabubu (réfugiés), H’Up (handicap) ou Forces Femmes (femmes de plus de 45 ans), en matière d’insertion, de très nombreuses associations agissent auprès de différents publics. 
  • Protection de la faune et de la flore aquatique (ODD 14) : l’association No Plastic in My Sea s’engage pour la protection des fonds marins.


3. Quel type de mission  ?

Nous avons parfois tendance à associer le mécénat de compétences à uniquement un seul type de mission. Or, ce type d’engagement permet de mettre en place des formats actions très variées pouvant alors facilement s’adapter à l’ensemble des salariés. Il est possible, par exemple, de proposer :



  • Des missions “coup de pouce” pour un engagement ponctuel de quelques heures ne nécessitant pas de compétences particulières (faire une maraudes, passer un appel à une personne isolée, distribuer des repas….)
  • Des missions de parrainage pour un accompagnement régulier, en binôme avec un bénéficiaire. (aider une femme dans son retour à l’emploi, apprendre le français à une personne réfugiée…) 
  • Des missions de partage de compétences pour mettre à profit une compétence professionnelle en faveur d’une association (comptabilité, RH, communication…) 
  • Des team building solidaires, pour s’engager en équipe sur des actions concrètes (participer à un escape game solidaire pour en apprendre plus sur les conditions des femmes en situation de handicap, inscrire ses équipes à un Cyber Clean Up challenge durant lequel elles devront supprimer le plus de mails possible en un temps limité pour réduire leur impact Co2 et se sensibiliser aux questions de pollution digitale…).

> Focus sur : les missions à distance

La crise sanitaire et les confinements successifs ont poussé les associations à redoubler d’efforts et de créativité pour poursuivre leurs engagements au service des autres. 

De très nombreux formats de missions à distance se sont alors développés et se poursuivent encore aujourd’hui : 

  • Témoigner de son métier auprès de jeunes avec des associations comme Energie Jeune, Viens Voir mon Taff ou encore Moi dans 10 ans 
  • Soutenir une personne à la rue par téléphone avec l’association Entourage 
  • Ecrire une lettre à une personne âgée grâce à l’association 1Lettre1Sourire,
  • Mentorer un femme dans son projet entrepreneurial avec des association comme Femmes pour le Dire Femmes pour Agir, Led By HER ou encore Forces Femmes
  • Participer à des Hackathons solidaires en ligne pour soutenir différentes associations dans leurs projets.

La distance n’empêche pas la solidarité !


4. Comment choisir les causes et actions à soutenir ? 

-> Choisir en fonction de votre secteur d’activité et des compétences de vos salariés

Vous pouvez choisir de lier les causes que vous souhaitez soutenir en fonction de votre secteur d'activité.

Par exemple, si vous être une entreprise de BTP, il peut être intéressant de soutenir des association œuvrant pour l'accès au logement, telles qu'Habitat et Humanisme.

Une entreprise dans la Tech est aussi particulièrement légitime pour œuvrer contre la fracture numérique, et faire découvrir les métiers du numériques à des populations qui en sont éloignées. 

Cela vous permet également de mettre à profit les compétences techniques de vos talents et équipes. Choisissez des actions en fonction des métiers et spécialisations de votre entreprise : missions de comptabilité pour un Cabinet d'Experts Comptables, réalisations de campagnes de communication pour une Agence de Publicité, ateliers d'initiation au code pour une ESN, par exemple.

-> En fonction de ses collaborateurs 

Impliquer ses collaborateurs dans sa démarche d’engagement est indispensable pour générer de la participation aux missions de mécénat de compétences et avoir un impact positif sur les associations. Pour cela, il est tout à fait possible de co-construire son programme d’engagement avec ses salariés. 

Grâce à des outils simples d’enquête, les collaborateurs peuvent proposer des idées de projets solidaires, des noms d’association auprès desquelles ils s’engagent déjà sur le temps personnel ou encore des opérations de collectes dont ils ont entendu parlé et qu’ils aimeraient voir implanter dans leur entreprise.

Sur la plateforme wenabi, un outil d’appel à projet permet à l’entreprise de sonder en 2 clics l’ensemble de ses salariés sur différents sujets RSE.

-> En fonction de ses partenaires historiques  

Si l’entreprise a déjà des liens établis avec des associations qu’elle a l’habitude de financer et dont certains programmes sont en parfait accord avec les valeurs qu’elle porte dans sa stratégie RSE : il est tout à fait possible de les inclure dans un programme de mécénat de compétences !  Les partenaires historiques sont souvent une très bonne porte d’entrée pour débuter un programme d’engagement collaborateurs et un moyen supplémentaire de soutenir leurs actions.


  1. Se doter d’un outil efficace

Chez wenabi, nous proposons une plateforme d’engagement solidaire pour permettre de lancer facilement une démarche de mécénat de compétences dans son entreprise. Avec la plateforme wenabi, il est possible de tout centraliser en un outil : de l’inscription des collaborateurs au reporting complet de l’impact.

Cet outil permet notamment de :

→ Choisir les associations qui correspondent à l’entreprise et d'intégrer facilement ses partenaires historiques sur la plateforme.

→ Permettre à ses collaborateurs de s’inscrire sur les missions solidaires de leurs choix (coup de pouce, parrainage, team building…) en un clic. 

→ Permettre à ses collaborateurs de mener leurs propres actions via la fonctionnalité d’appel à projets.

→ Bénéficier d’un reporting automatisé de l’action des salariés et de l’impact de l’entreprise & ses filiales, en France & à l’international. 

  1. Communiquer auprès des salariés

Pour mobiliser un maximum de salariés et assurer que son programme de mécénat de compétences fonctionne bien, l’un des points les plus importants à prendre en compte est la communication interne.

  • Bien valoriser son projet 

Trouver un nom que les salariés retiennent et comprennent immédiatement, un logo qui rassemble, des images qui inspirent...Cela peut paraître, à première vue, superflu mais ce sont les premiers éléments de votre programme d’engagement avec lesquels vos collaborateurs seront en contact. Ils peuvent alors avoir un impact fort sur leur envie d’agir ou non au sein du programme.

  • Organiser un événement de lancement

Une fois le projet défini et brandé, un événement de lancement est indispensable pour présenter aux collaborateurs le nouveau programme et les inclure dès le départ dans sa co-construction. La présence d’associations partenaires est un véritable atout pour présenter les premières missions de mécénat de compétences disponibles et rendre le lancement concret aux yeux de tous. Les associations pourront également en profiter pour témoigner de leur précédentes expériences avec d’autres collaborateurs d’entreprises pour inspirer et rappeler l’impact positif de ce genre d’actions solidaires. 

  • Définir un calendrier de communication

Si le lancement est nécessaire pour engager rapidement un maximum de collaborateurs, il est important de communiquer tout au long de l’année sur les différentes possibilités de mécénat de compétences proposées par l’entreprise. En fixant à l’avance un calendrier de communication vous pourrez mettre en lumière des actions solidaires lors de temps forts liés à votre entreprise ou aux journées mondiales de sensibilisation (Journée internationale des droits des femmes, semaine du développement durable, journée mondiale des personnes réfugiées…etc). Une communication planifiée vous permet d’anticiper au mieux les missions et actions que vous pouvez proposer à vos collaborateurs et leur assurer succès et impact. 

  • Préparer des newsletters engageantes

Dans la même idée, informer de manière hebdomadaire ses collaborateurs des nouvelles missions disponibles, des différentes manières de s’engager, des actualités solidaires de l’entreprise est un moyen simple et efficace d’inscrire son programme dans la durée et de rallier un maximum de collaborateurs.

  • Animer un réseau social interne

Chez wenabi, nous disposons d’un fil d’actualité directement intégré à la plateforme permettant à chaque collaborateur de partager ses idées de projets, ses coups de cœur solidaires mais aussi et surtout de témoigner de sa participation à une mission. Simple texte, lien url, photos, vidéos…tout comme n’importe quel réseaux social, le fil d’actualité de la plateforme va permettre de créer un échange inspirant entre les salariés pour, in fine, booster la participation. 

Les administrateurs du projet pourront également s’en servir pour partager des informations importantes liées au programme, mettre en avant de nouveaux partenaires, partager des vidéos de présentation et bien plus encore.

  • Organiser des événements pour booster la participation 

Au-delà des missions de mécénat de compétences effectuées individuellement, il est intéressant d’engager ses collaborateurs de manière originale en proposant des événements solidaires durant lesquels un grand nombre de salariés pourra être mobilisé. 

  • Une demi-journée ou une journée pour challenger en équipe 5 entrepreneurs de 50 ans et + sur leurs marketing, communication, développement commercial et pitch avec What’s Up Camille ?
  • Une semaine de défis sportifs et ludiques pour arriver en équipe à parcourir les 7 000 kms séparant le Soudan de la France avec l’association Kabubu ?
  • Une course solidaire en équipe de 6 pour soutenir l’association Sport dans la Ville ?
  • Un Cyber Clean Up challenge durant lequel vos équipes devront supprimer le plus de mails possible en un temps limité pour réduire leur impact Co2 et se sensibiliser aux questions de pollution
    digitale ? 

Les possibilités sont nombreuses pour agir ensemble auprès des associations ! Ces missions collectives peuvent parfaitement se présenter sous forme de challenge rassemblant plusieurs Business Units voire même différentes filiales à l'international. Résultats : une participation boostée pour un impact maximal et un sentiment d’appartenance à l’entreprise renforcé à grande échelle.


  1. Suivre l'impact

Pour pouvoir mesurer avec exactitude l’impact de son programme et calculer la défiscalisation effective par rapport aux heures passées par vos collaborateurs sur des missions solidaires, il est indispensable de mettre en place un outil de reporting complet et automatisé de l’ensemble des actions réalisées. Cela vous permettra également de mieux valoriser les actions réalisées par vos équipes.  Sur la plateforme wenabi, les données sur la participation des collaborateurs sont toutes comptabilisées, consolidées et téléchargeables facilement pour les administrateurs de la plateforme. 

Nombre de collaborateurs inscrits à une mission, nombre d’heures réalisées par vos collaborateurs, nombre d’actions totale réalisées, auprès de quelle cause, pourcentage de participation, taux de satisfaction mais aussi classement des associations favorites des salariés ou encore classement des collaborateurs les plus actifs : la plateforme ne laisse rien au hasard. Ce reporting s’adapte à tout type d’entreprises (Start-up, ETI, Grands groupes et multinationales) et peut se décliner suivant les différentes régions, filiales, ou entités. Il est alors tout à fait possible de créer un “réseau” afin que chaque sous-entité puisse se doter d’un reporting lié à la participation des collaborateurs qui sont sous son influence. 


Conclusion : ce qu’il faut retenir.

Réussir son programme de mécénat de compétences tient en plusieurs points clés : 

  • Choisir la stratégie RH adaptée à ses collaborateurs en proposant un ou plusieurs des 3 formats d’engagement existants à ce jour.
  • Choisir les causes à soutenir en co-construction avec ses collaborateurs mais également en fonction de ses partenaires associatifs historiques et en tenant compte des ODD ainsi que des compétences disponibles dans son entreprise. 
  • Communiquer tout au long du projet sous différentes formes pour assurer une participation et un impact maximum. 
  • Suivre son impact de manière précise pour s’assurer que son programme fonctionne au mieux. 
  • Se doter d’un outil capable de centraliser l’ensemble de son programme (de l’inscription des collaborateurs au reporting en passant par la communication)  de manière simple et intuitive.









Dossier

Les conditions de réussite pour mettre en place le mécénat de compétences dans son entreprise

Maintenant que vous savez tout du mécénat de compétences, il s'agit de bien comprendre comment le mettre en place. Quelles en sont les clé de succès ? Quelle stratégie adopter ? Quelles causes soutenir ? Retrouvez dans cet articles les différentes étapes pour lancer votre démarche.

Recevez notre newsletter !

Un rendez-vous mensuel plein de bonnes énergies ça vous tente ?

Recevez nos nouveautés, bons plans, articles et événements à ne pas manquer autour de l'engagement solidaire !

Merci, vous êtes inscrit ! Rendez-vous lundi prochain dans votre boîte mail !
Oups, quelque chose s'est mal passé... pouvez-vous s'il vous plait essayer de vous inscrire à nouveau ?
Merci, vous êtes inscrit ! Rendez-vous lundi prochain dans votre boîte mail !
Oups, quelque chose s'est mal passé... pouvez-vous s'il vous plait essayer de vous inscrire à nouveau ?