Quelques chiffres clés sur le mécénat de compétences

Publié le
18/2/2021
Par
Kiminta
  1. Une pratique en forte croissance

Selon le baromètre du mécénat de compétences de 2020 (IFOP), on compte aujourd’hui 104 000 entreprises mécènes en France, un chiffre en nette progression par rapport à 2018 et qui ne devrait pas cesser d’augmenter. 

Concernant le mécénat de compétences plus précisément, toujours d’après le baromètre, 30% des chefs d’entreprises se déclarent prêts à sauter le pas et à l’instaurer au sein de leurs organisations. Aujourd’hui on compte 54% des grandes entreprises mécènes pratiquant le mécénat de compétences.  Des chiffres en hausse également du côté des ETI (22%) et PME (18%).

Un dispositif qui parle de plus en plus aux associations également. En effet, 97% des associations ayant reçu un salarié en mécénat de compétences se disent satisfaites et prêtes à renouveler l’expérience.


  1. Un outil privilégié en période de crise

Selon une étude de l’impact de la crise sur le mécénat menée par l’Admical, une large majorité des entreprises (63%) ont fait le choix de maintenir leurs budgets dédiés à ces pratiques solidaires et 31% d’entre elles l’ont même augmenté pour répondre à l’urgence. 

De plus, des actions spécifiquement liées à la solidarité en temps de crise ont été mises en place dans 83% des entreprises mécènes. Dans ces entreprises 42% des actions proposées étaient des missions sur le terrain ou à distance

Parmi les causes soutenues en grande majorité on retrouve : l’aide d’urgence aux personnes vulnérables (67%), le soutien scolaire et la lutte contre le décrochage (47%) et le soutien aux hôpitaux et établissements de santé (40%).

> Zoom sur : le mécénat à l’épreuve de la Covid-19 chez wenabi

En 2020, wenabi s’est révélé être un outil privilégié par les entreprises pour centraliser leurs actions à impact et rapidement mettre en place des opérations de solidarité pour répondre à l’urgence de la situation. 

Cette année, wenabi a dépassé la barre des 100 000 heures d’actions solidaires réalisées au profit d’associations. Durant les confinements successifs, 14 836 collaborateurs se sont engagés auprès de 478 associations et 421 000€ de dons ont été enregistrés. 


  1. Des ROI très concrets pour les entreprises qui pratiquent le mécénat de compétences

Les chiffres du baromètre du mécénat de compétences confirment les avantages évoqués dans notre article précédent :

  • L’attraction des talents, notamment chez les jeunes : 80% des moins de 35 ans (66% chez les plus de 50 ans) estiment que proposer du mécénat de compétences dans leur entreprise est un atout permettant de sortir de la routine.
  • Rétention des talents : 77% des salariés déclarent que le mécénat de compétences a “augmenté leur attachement à l’égard de l’entreprise”
  • Productivité : 37% des salariés considèrent que l'expérience les a “remotivés dans leur travail” (contre 29% en 2018).
  • Fédérer les équipes
  • Image de marque : 98% des salariés estiment que la démarche  “donne l’image d’une entreprise en phase avec son temps”


Conclusion : ce qu’il faut retenir.

Le mécénat de compétences est une pratique qui se démocratise et qui répond entièrement à la demande constante de bénévoles exprimée par les associations. Cette pratique s’est également développée en réponse à la crise sanitaire et s’est révélée être un outil particulièrement efficace pour les entreprises souhaitant répondre à l’urgence. 

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter les résultats du 2ème Baromètre de l'Alliance pour le Mécénat de Compétences (édition 2020).

Quelques chiffres clés sur le mécénat de compétences

Publié le
18/2/2021
Par
Kiminta
  1. Une pratique en forte croissance

Selon le baromètre du mécénat de compétences de 2020 (IFOP), on compte aujourd’hui 104 000 entreprises mécènes en France, un chiffre en nette progression par rapport à 2018 et qui ne devrait pas cesser d’augmenter. 

Concernant le mécénat de compétences plus précisément, toujours d’après le baromètre, 30% des chefs d’entreprises se déclarent prêts à sauter le pas et à l’instaurer au sein de leurs organisations. Aujourd’hui on compte 54% des grandes entreprises mécènes pratiquant le mécénat de compétences.  Des chiffres en hausse également du côté des ETI (22%) et PME (18%).

Un dispositif qui parle de plus en plus aux associations également. En effet, 97% des associations ayant reçu un salarié en mécénat de compétences se disent satisfaites et prêtes à renouveler l’expérience.


  1. Un outil privilégié en période de crise

Selon une étude de l’impact de la crise sur le mécénat menée par l’Admical, une large majorité des entreprises (63%) ont fait le choix de maintenir leurs budgets dédiés à ces pratiques solidaires et 31% d’entre elles l’ont même augmenté pour répondre à l’urgence. 

De plus, des actions spécifiquement liées à la solidarité en temps de crise ont été mises en place dans 83% des entreprises mécènes. Dans ces entreprises 42% des actions proposées étaient des missions sur le terrain ou à distance

Parmi les causes soutenues en grande majorité on retrouve : l’aide d’urgence aux personnes vulnérables (67%), le soutien scolaire et la lutte contre le décrochage (47%) et le soutien aux hôpitaux et établissements de santé (40%).

> Zoom sur : le mécénat à l’épreuve de la Covid-19 chez wenabi

En 2020, wenabi s’est révélé être un outil privilégié par les entreprises pour centraliser leurs actions à impact et rapidement mettre en place des opérations de solidarité pour répondre à l’urgence de la situation. 

Cette année, wenabi a dépassé la barre des 100 000 heures d’actions solidaires réalisées au profit d’associations. Durant les confinements successifs, 14 836 collaborateurs se sont engagés auprès de 478 associations et 421 000€ de dons ont été enregistrés. 


  1. Des ROI très concrets pour les entreprises qui pratiquent le mécénat de compétences

Les chiffres du baromètre du mécénat de compétences confirment les avantages évoqués dans notre article précédent :

  • L’attraction des talents, notamment chez les jeunes : 80% des moins de 35 ans (66% chez les plus de 50 ans) estiment que proposer du mécénat de compétences dans leur entreprise est un atout permettant de sortir de la routine.
  • Rétention des talents : 77% des salariés déclarent que le mécénat de compétences a “augmenté leur attachement à l’égard de l’entreprise”
  • Productivité : 37% des salariés considèrent que l'expérience les a “remotivés dans leur travail” (contre 29% en 2018).
  • Fédérer les équipes
  • Image de marque : 98% des salariés estiment que la démarche  “donne l’image d’une entreprise en phase avec son temps”


Conclusion : ce qu’il faut retenir.

Le mécénat de compétences est une pratique qui se démocratise et qui répond entièrement à la demande constante de bénévoles exprimée par les associations. Cette pratique s’est également développée en réponse à la crise sanitaire et s’est révélée être un outil particulièrement efficace pour les entreprises souhaitant répondre à l’urgence. 

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter les résultats du 2ème Baromètre de l'Alliance pour le Mécénat de Compétences (édition 2020).

Quelques chiffres clés sur le mécénat de compétences

Publié le
18/2/2021
Par
Kiminta
  1. Une pratique en forte croissance

Selon le baromètre du mécénat de compétences de 2020 (IFOP), on compte aujourd’hui 104 000 entreprises mécènes en France, un chiffre en nette progression par rapport à 2018 et qui ne devrait pas cesser d’augmenter. 

Concernant le mécénat de compétences plus précisément, toujours d’après le baromètre, 30% des chefs d’entreprises se déclarent prêts à sauter le pas et à l’instaurer au sein de leurs organisations. Aujourd’hui on compte 54% des grandes entreprises mécènes pratiquant le mécénat de compétences.  Des chiffres en hausse également du côté des ETI (22%) et PME (18%).

Un dispositif qui parle de plus en plus aux associations également. En effet, 97% des associations ayant reçu un salarié en mécénat de compétences se disent satisfaites et prêtes à renouveler l’expérience.


  1. Un outil privilégié en période de crise

Selon une étude de l’impact de la crise sur le mécénat menée par l’Admical, une large majorité des entreprises (63%) ont fait le choix de maintenir leurs budgets dédiés à ces pratiques solidaires et 31% d’entre elles l’ont même augmenté pour répondre à l’urgence. 

De plus, des actions spécifiquement liées à la solidarité en temps de crise ont été mises en place dans 83% des entreprises mécènes. Dans ces entreprises 42% des actions proposées étaient des missions sur le terrain ou à distance

Parmi les causes soutenues en grande majorité on retrouve : l’aide d’urgence aux personnes vulnérables (67%), le soutien scolaire et la lutte contre le décrochage (47%) et le soutien aux hôpitaux et établissements de santé (40%).

> Zoom sur : le mécénat à l’épreuve de la Covid-19 chez wenabi

En 2020, wenabi s’est révélé être un outil privilégié par les entreprises pour centraliser leurs actions à impact et rapidement mettre en place des opérations de solidarité pour répondre à l’urgence de la situation. 

Cette année, wenabi a dépassé la barre des 100 000 heures d’actions solidaires réalisées au profit d’associations. Durant les confinements successifs, 14 836 collaborateurs se sont engagés auprès de 478 associations et 421 000€ de dons ont été enregistrés. 


  1. Des ROI très concrets pour les entreprises qui pratiquent le mécénat de compétences

Les chiffres du baromètre du mécénat de compétences confirment les avantages évoqués dans notre article précédent :

  • L’attraction des talents, notamment chez les jeunes : 80% des moins de 35 ans (66% chez les plus de 50 ans) estiment que proposer du mécénat de compétences dans leur entreprise est un atout permettant de sortir de la routine.
  • Rétention des talents : 77% des salariés déclarent que le mécénat de compétences a “augmenté leur attachement à l’égard de l’entreprise”
  • Productivité : 37% des salariés considèrent que l'expérience les a “remotivés dans leur travail” (contre 29% en 2018).
  • Fédérer les équipes
  • Image de marque : 98% des salariés estiment que la démarche  “donne l’image d’une entreprise en phase avec son temps”


Conclusion : ce qu’il faut retenir.

Le mécénat de compétences est une pratique qui se démocratise et qui répond entièrement à la demande constante de bénévoles exprimée par les associations. Cette pratique s’est également développée en réponse à la crise sanitaire et s’est révélée être un outil particulièrement efficace pour les entreprises souhaitant répondre à l’urgence. 

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter les résultats du 2ème Baromètre de l'Alliance pour le Mécénat de Compétences (édition 2020).

Etude

Quelques chiffres clés sur le mécénat de compétences

Le mécénat de compétences a le vent en poupe ! Dans cet article, nous vous présentons les chiffres à retenir pour pouvoir en parler dans votre entreprise.

  1. Une pratique en forte croissance

Selon le baromètre du mécénat de compétences de 2020 (IFOP), on compte aujourd’hui 104 000 entreprises mécènes en France, un chiffre en nette progression par rapport à 2018 et qui ne devrait pas cesser d’augmenter. 

Concernant le mécénat de compétences plus précisément, toujours d’après le baromètre, 30% des chefs d’entreprises se déclarent prêts à sauter le pas et à l’instaurer au sein de leurs organisations. Aujourd’hui on compte 54% des grandes entreprises mécènes pratiquant le mécénat de compétences.  Des chiffres en hausse également du côté des ETI (22%) et PME (18%).

Un dispositif qui parle de plus en plus aux associations également. En effet, 97% des associations ayant reçu un salarié en mécénat de compétences se disent satisfaites et prêtes à renouveler l’expérience.


  1. Un outil privilégié en période de crise

Selon une étude de l’impact de la crise sur le mécénat menée par l’Admical, une large majorité des entreprises (63%) ont fait le choix de maintenir leurs budgets dédiés à ces pratiques solidaires et 31% d’entre elles l’ont même augmenté pour répondre à l’urgence. 

De plus, des actions spécifiquement liées à la solidarité en temps de crise ont été mises en place dans 83% des entreprises mécènes. Dans ces entreprises 42% des actions proposées étaient des missions sur le terrain ou à distance

Parmi les causes soutenues en grande majorité on retrouve : l’aide d’urgence aux personnes vulnérables (67%), le soutien scolaire et la lutte contre le décrochage (47%) et le soutien aux hôpitaux et établissements de santé (40%).

> Zoom sur : le mécénat à l’épreuve de la Covid-19 chez wenabi

En 2020, wenabi s’est révélé être un outil privilégié par les entreprises pour centraliser leurs actions à impact et rapidement mettre en place des opérations de solidarité pour répondre à l’urgence de la situation. 

Cette année, wenabi a dépassé la barre des 100 000 heures d’actions solidaires réalisées au profit d’associations. Durant les confinements successifs, 14 836 collaborateurs se sont engagés auprès de 478 associations et 421 000€ de dons ont été enregistrés. 


  1. Des ROI très concrets pour les entreprises qui pratiquent le mécénat de compétences

Les chiffres du baromètre du mécénat de compétences confirment les avantages évoqués dans notre article précédent :

  • L’attraction des talents, notamment chez les jeunes : 80% des moins de 35 ans (66% chez les plus de 50 ans) estiment que proposer du mécénat de compétences dans leur entreprise est un atout permettant de sortir de la routine.
  • Rétention des talents : 77% des salariés déclarent que le mécénat de compétences a “augmenté leur attachement à l’égard de l’entreprise”
  • Productivité : 37% des salariés considèrent que l'expérience les a “remotivés dans leur travail” (contre 29% en 2018).
  • Fédérer les équipes
  • Image de marque : 98% des salariés estiment que la démarche  “donne l’image d’une entreprise en phase avec son temps”


Conclusion : ce qu’il faut retenir.

Le mécénat de compétences est une pratique qui se démocratise et qui répond entièrement à la demande constante de bénévoles exprimée par les associations. Cette pratique s’est également développée en réponse à la crise sanitaire et s’est révélée être un outil particulièrement efficace pour les entreprises souhaitant répondre à l’urgence. 

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter les résultats du 2ème Baromètre de l'Alliance pour le Mécénat de Compétences (édition 2020).

Dossier

Quelques chiffres clés sur le mécénat de compétences

Le mécénat de compétences a le vent en poupe ! Dans cet article, nous vous présentons les chiffres à retenir pour pouvoir en parler dans votre entreprise.

Recevez notre newsletter !

Un rendez-vous mensuel plein de bonnes énergies ça vous tente ?

Recevez nos nouveautés, bons plans, articles et événements à ne pas manquer autour de l'engagement solidaire !

Merci, vous êtes inscrit ! Rendez-vous lundi prochain dans votre boîte mail !
Oups, quelque chose s'est mal passé... pouvez-vous s'il vous plait essayer de vous inscrire à nouveau ?
Merci, vous êtes inscrit ! Rendez-vous lundi prochain dans votre boîte mail !
Oups, quelque chose s'est mal passé... pouvez-vous s'il vous plait essayer de vous inscrire à nouveau ?